La médecine du travail malade se réforme

Tous les salariés doivent y passer, mais la visite médicale est remise en question par le gouvernement, qui veut la transférer aux généralistes. Question de pénurie ou d’économie?

Mot-clé(s): 

Commentaires

changer de medecin du travail

ouelhadj

Bonjour, je suis manipulatrice en radiologie je souhaiterais changer de medecin du travail  je pensais que le medecin du travail est là pour proteger le salarié je me suis aperçu au contraire elle a peur pour sa place , aujourd'hui elle m'a porter prejudice et elle c est qu elle en faute donc  elle  arrete pas de m attaquer  s il vous plaît dite moi que cela est possible de changer le medecin du travail et comment faire?

Médecin du travail, médecin traitant et plan de prévention

Vittorio Buscaglione

La médecine du travail est née pas tellement pour vérifier l'état de maladie provoqué par facteurs ouvrables, mais pour prévenir l'apparition de maladies à cause des conditions nuisibles où on travaille

Il est certainement aussi but de la médecine du travail empêcher qu'un travailleur qui a des problèmes de santé puisse se trouver en conditions ouvrables qui peuvent lui nuire. 

De ce point de vue la loi confie au médecin du travail devoires d'importance primaire pour signaler à l'employeur les risques qui doivent être éliminés ou desquels est nécessaire se protéger pour éviter que les travailleurs puissent tomber malade.

La possibilité d'agir sur causes et effets, sur milieu et conditions de travail et état de santé, c'est en réalité une possibilité concrète qui avant était niée au médecin: on demandait, en effet, simplement d'effectuer vérifications sur les travailleurs et de signaler éventuellement les cas de inaptitude, dans la logique, surtout, d'éviter problèmes de responsabilité. 

Aujourd'hui la loi a par contre renversé telle condition: le médecin, à travers les vérifications prévues (et définis en protocoles sanitaires spéciaux selon le risques ouvrables), il a le droit/devoir de vérifier les aspects critiques des milieux ouvrables et de signaler les risques à éliminer. 

Dans ce cadre il déroule aussi un rôle fondamental d'information du travailleur, d'attention aux problèmes individuels qui peut avoir en termes de santé et d'aptitude, de formation sanitaire des travailleurs.

La législation européenne prévoit que, sur la base de protocoles sanitaires ciblés, le médecin élabore aussi une analyse bio-statistique des résultats des examens et des analyses

Le sens de cet accomplissement est très important: en effet c'est seulement sur base statistique, seulement à travers la comparaison des données, relevés dans les milieux de travail sur groupes homogènes de travailleurs, qu'il est possible de comprendre la majorité des risques présents, soit au niveau de l'usine unique qu'au niveau de secteurs. En plus seulement en suivant les données dans le temps nous pouvons avoir une vérification. 

Seulement commeça on peut definir beaucoup de problèmes que le médecin du travail perçoit et qui sont difficiles à souligner pour limites inhérentes dans l'organisation du travail et de la gestion d'entreprise. 

À quoi sert, donc, cette activité énorme de vérifications sanitaires et instrumentales qui se déroule dans les secteurs productifs? Il s'agit de beaucoup de millions de vérifications qui s'effectuent en pas mal de cas plusieurs d'une fois par an et qui sont, pour loi, à la charge de l'employeur. 

Donc une grande masse de données sanitaires utiles aux individus et à la collectivité et aussi une grande valeur monétaire qui risque de n'aider pas du tout au système de tutelle de la santé. 

En effet si l'action de médecine du travail n'est pas développée avec "efficacité", les effets de maladie se révèlent en produisant coûts humains et économiques trés hauts.

Nous pensons à la quantité énorme d'analyses effectuées comme médecine du travail (normalement près d'instituts conventionnés, elle lequel capacité quantitative est pas toujours égal à la capacité qualitative) et comme prescription du médecin traitant (près des services publics) dont les résultats présentent valeurs très différentes aussi parmi eux. 

La législation européenne impose que le travailleur dispose de son dossier médical: ça est déjà un élément que, du point de vue individuel, aide à unifier les données, les vérifier et les interpréter. 

Il reste cependant le fait que dans le contrôle sanitaire d'entreprise peuvent se vérifier pas peu de complications  soit du point de vue d'une évaluation erronée des risques, soit du point de vue d'une évaluation imprécise de l'aptitude ouvrable. 

C'est difficile évaluer combien de médecins traitants sont dans les conditions de vérifier les vérifications effectuées en usine et éventuellement de signaler au médecin du travail la non cohérence des données, ou de fournir au médecin du travail indications sur des effets possibles de l'activité ouvrable qui n'ont pas été relevé. 

C'est difficile aussi évaluer le contraire, c'est-à-dire combien cas individuels ont été relevés dans les vérifications d'entreprises et ont été motif d'une communication au médecin traitant à travers le travailleur.

Cela indique aussi qu'un système informatif sanitaire national est nécessaire, qui unifie les données et en permet une élaboration au niveau individuel de la part du médecin traitant et au niveau collectif de la part du médecin du travail. 

Le faute aujourd'hui plus grave est l'absence de cette partie de la prévention (celle de la santé) dans le plan de prévention d'entreprise et la faute d'instruments disponibles et d'implication du médecin du travail. 

Parce qu'en réalité le plan de prévention d'entreprise est lié plus à la personne qui de fois en fois en est responsable, qu'à une stratégie d'entreprise d'une manière adéquate intégrée et qu'il n'a pas pris une physionomie le rôle de la participation des travailleurs au système de prévention.

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Votre adresse ne figurera pas visible sur le site

Commentaires

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd><br><p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.